Test Abarth 595 Pista

N’ayant pas trouvé de 500 de 1960 a restauré pour le moment, mon envie de conduire m’a poussé à chercher une voiture de sport récente.

Mais seulement laquelle choisir dans un budget proche des 20 000€ ?

Une française ? Pourquoi pas mais ce serait des young ou oldtimer.

Une allemande ? Pourquoi pas mais ça serait de l’occasion à ce tarif…

Dans ce cas, une italienne !

Maintenant il existe 3 marques, Abarth, Alfa Romeo et Ferrari.

Pour 20 000 € le choix était fait, ce sera une Abarth !

La 124, 40 000€ on oublie…

Voilà donc le seul choix, une 595 mais quelle finition?

Je cherchais un beau bruit (pour une Abarth ça va de sois compte tenu son passé historique) une bonne gueule, et un moteur avec assez de puissance pour s’amuser.

La série Pista me parait un excellent choix.

Et en effet après 2 mois d’essai c’est une super voiture.

On passera vite sur la partie écran qui fonctionne assez bien, elle est équipée d’une clim et tout ce genre de choses. Point positif le UCONNECT LIVE permet de programmer des circuits (ou autres trajets…) afin de performer un maximum, c’est amusant et ça coûte rien d’essayer !

Le pédalier en métal Abarth est du plus bel effet également et chaque touche du scorpion est bienvenue (cache moteur rouge avec scorpion, pédalier, logo sur le volant, badges extérieur, tapis de sol…)

Le moteur ne vous collera pas au siège mais par contre en virage elle est redoutable.

On s’enroule autour d’une courbe et on a beau pousser les gaz à fond elle ne bronchera pas et restera collée au sol grâce aux amortisseurs arrières KONI et aux splendides jantes 17″ noires mat.

Le bouton SPORT réalise un miracle sur la cartographie moteur et la Pista sors ses 160ch avec un rugissement digne d’un 6 cylindres italien.

D’ailleurs parlons un peu de l’échappement Record Monza monté de série.

C’est le meilleur échappement sur un 4 cylindres que je n’ai jamais vue en série ! Poussez la dans les tours et elle vous donnera un sourire jusqu’aux oreilles grâce à un coup de fusil sorti tout droit des 4 sorties. Montez à 2 000 tours et relâchez l’accélérateur pour entendre un grognement qui vous donnera l’impression d’avoir non pas un scorpion en logo mais un cheval cabré !

Elle en demande s’en arrêt et n’est jamais rassasiée !

En parlant de ça, elle consomme en conduite raisonnable 6l/100 kms et 10-12l/100 kms en conduite sportive.

Pour résumer c’est un bonheur absolu, une voiture plaisir et récente comme il y en a peu…

Une gueule agressive, des lignes splendides un très bon moteur, un échappement magique… il en fallait pas plus pour craquer…

Après ne venez pas me parler de sa position de conduite étonnante ou du manque du régulateur de vitesse, ni même de son volume de coffre, c’est une sportive pas un Scenic.

Si comme moi pour près de 20 000 € neuf vous cherchez une petite voiture sportive atypique et italienne alors ne cherchez plus, foncez sur une 595 Pista.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.