Qu’est devenu Lancia ?

Championne du monde des rallye à plus de 10 reprises, Lancia a été une des plus belle marque d’automobiles italiennes du dernier siècle. Aujourd’hui, seule les pièces détachées existe à la vente en France, et la seule Lancia produite est un clone technique d’une 500 en moins joli.

Un mauvais placement produit ?

Le positionnement de cette marque n’a jamais été bien déterminé, luxueux ? Plus que Fiat c’est évident. Sportif ? Autant qu’Alfa Roméo sûrement… Mais pas dans les mêmes catégories, laissons l’asphalte à Alfa Roméo et Ferrari et allons à fond sur tout le reste ! Donc vous achetiez un véhicule plus luxueux qu’une Fiat mais pas forcément aussi efficace qu’une Alfa Romeo pour le quotidien.

Des icônes de l’automobile

Il s’avère que leurs voitures sont de vraies icônes, Lancia Delta, Fluvia, SE 037 et Stratos. En plus d’avoir réalisées de véritable exploits, elles étaient sensationnelles. A tel point qu’en 2018 Automobili Amos a fait renaitre la Delta ! Hors de prix elle coûte près de 300 000 €. Mais vous connaissez combien de voitures refabriquées aujourd’hui ? Seule la 911 et la Type E ont se prestige.

Lancia Delta Integrale

Le début de la Fin

En 2014 Sergio Marchionne annonce que Lancia représente un gros risque financier pour FCA la maison mère, qui est le fruit de l’alliance du groupe Fiat et Chrysler Automobile. La lente agonie avait commencé depuis longtemps, Lancia était la façon la plus facile pour Chrysler de vendre ses modèles en Europe en ne changeant que le logo mais les ventes furent catastrophiques. Triste fin.

Au profit de la renaissance d’Alfa Roméo, Lancia a été abandonnée… Terminant une page d’un livre remplit de victoires, d’audaces et de designs inimitables. Depuis trop longtemps il manque une italienne en Rallye international. Il y a bien la Fiat 124 mais ce n’est pas pareil, ce n’est pas une Lancia.

L’avenir ?

En conclusion, j’espère que comme avec Alfa Roméo, FCA se motive pour relancer Lancia, dans une branche spécifique, pourquoi pas en proposant un modèle de sport plus performant qu’une Abarth actuelle, presque au niveau d’une 4C ou Giulia Quadrifoglio. Et un autre modèle plus luxueux et plus osé et exclusif qu’une Alfa. Après tout on peut toujours rêver, ces voitures étaient faites pour ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.